Euro 2021: notre revue de presse #2

L’Euro poursuit son chemin de croix. Entre la succession de crispations sur fond de nationalisme et une phase de poule quasi inutile sur le plan sportif qui n’éliminera que 8 équipes sur 24, il n’a pas réussi à conquérir notre attention. Ça ne nous a pas empêcher de trouver sur le net deux trois papiers qui valent le coup d’œil. C’est pas parce qu’on ne regarde pas les matchs qu’on ne s’intéresse pas à ce qui se dit autour.

Magyars in Black | So Foot

« La plupart se retrouvent sur des positions d’extrême droite, certains sont même proches des thèses néonazies, prolonge Sébastien Louis. Ce sont des groupes qui rejettent le communisme et l’homosexualité, et exhibent le drapeau de la Régence de Miklós Horthy, un amiral qui, après le traité de Trianon, a établi une dictature nationaliste et pourchassé les juifs, les tziganes et les communistes. »

Notre commentaire: Un article donnant la parole à Sébastien Louis, spécialiste des ultras, qui nous présente la Carpathian Brigade, groupe de supporters qui soutient l’équipe nationale hongroise: histoire, composition, idéologie. Alors que certains commentaires s’extasiaient devant la “démonstration” hongroise en tribune, ou encore cet autre article de So Foot relativisant l’ancrage d’extrême-droite – voire néo-nazi – de ce groupe, ces précisions éclairantes sont plus que nécessaires.

Euro 2021: on vous explique l’usine à gaz de la qualification des meilleurs troisième | Libération

« Pour la France, première avec 4 points (+1 en différences de buts) après son deuxième match – médiocre – contre la Hongrie, un résultat positif contre le Portugal mercredi 23 juin lui assure une place en phase à élimination directe. Et même avec une défaite, les Bleus ont de grandes chances de passer. »

Notre commentaire: C’est une des raisons – pas la seule – du désintérêt total que nous avons vis-à-vis de ce qu’il se passe sur le terrain: ce premier tour qui ne sert à rien sinon qu’à alimenter les caisses des diffuseurs. Avec seulement 8 équipes éliminées sur 24, la question de l’intérêt sportif de cette phase de groupes se pose.

L’UEFA demande aux joueurs de ne pas déplacer les bouteilles des sponsors | Ouest-France

« Les gestes de Cristiano Ronaldo et Paul Pogba, qui ont déplacé des bouteilles de Coca-Cola et Heineken pendant les conférences de presse, ont fait le tour du monde. Un retentissement que l’UEFA n’a pas apprécié. Martin Kallen, le directeur de l’Euro 2021, a rappelé aux 24 équipes participantes de l’importance des sponsors. »

Notre commentaire: On a les polémiques qu’on mérite. L’UEFA vient jouer le gendarme après la sortie de Cristiano Ronaldo en conférence de presse, puis celle de Pogba, rappelant aux joueurs qu’ils doivent du respect aux sponsors de la compétition. La star portugaise avait alors déplacé deux bouteille de Coca-Cola, entonnant un vibrant “agua”. En gros, il s’est improvisé en agent de prévention de la santé publique et a délivré un message mondial: le Coca c’est mal. D’ailleurs, sans trop attendre, le cours de l’action a baissé de 1,6%.

« Comme en 18 » : la Une du journal L’Équipe provoque l’indignation | DNA

« De nombreux réseaunautes, sur Facebook, sur Twitter, se sont offusqués de la tonalité guerrière de ce titre, de ce rapprochement « choquant » entre un match de foot et une guerre qui fit des millions de morts en Europe. »

Notre commentaire: Oh oui cette piteuse une de L’équipe craint sévère! Se voulant peut-être un clin d’œil “humoristique”, elle tape complètement à côté, tombant dans le cliché d’une rivalité franco-allemande d’un autre temps. Une allusion à la guerre de 14 ou plutôt à la “victoire” de 18, creuset des nationalismes, qui a de quoi choquer quand on sait qu’elle l’a été au prix de millions de morts et de mutinés exécutés “sur le champ”. L’arrogance patriotarde française dans toute sa splendeur!

Le twittos « Philousports » a rejoint les étoiles | La Marseillaise

« Le Marseillais de naissance, supporteur de l’OM et fan de Top 14 était atteint d’une myopathie depuis l’âge de 9 ans et était forcé de se déplacer en fauteuil roulant. « Philou », également surnommée “Le Zidane du gif” par les internautes, était reconnu sur les réseaux pour sa bonne humeur et son optimisme. »

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*