Mort de Hayat: 14 ultras de Tétouan qui protestaient condamnés à la prison

Les ultras de Tétouan, Los Matadores 05, ont vu quatorze des leurs être condamnés par la justice marocaine à des peines allant de un à dix mois de prison pour “outrage au drapeau national, manifestation non autorisée et destruction de biens publics“.

Ces supporters ont été inculpés suite à la manifestation, appelée par le groupe ultras via sa page Facebook, en réaction à l’assassinat par la marine nationale de la jeune Hayat Belkacem. Originaire de la ville, cette jeune étudiante a été abattue alors qu’elle tentait de gagner clandestinement l’Espagne sur un bateau le 25 septembre dernier.

Trois jours après le mitraillage du bateau, Los Matadores 05 publiaient un appel à se rassembler sur le boulevard Delgado à Tétouan, deux heures avant la rencontre opposant leur club du Moghreb Athletic Tétouan au KAC Marrakech. Dans leur appel, les ultras avaient demandé aux participants de venir habillés en noir “en signe de protestation contre la politique de l’État makhzénien contre son peuple, et dont Hayat est victime“.

Sur le chemin menant au stade Saniet Rmel, quelques dégradations mineures avaient été commises. A l’intérieur du stade, l’hymne national a été sifflé. Après coup, les Matadores 05 ont adopté une attitude ambiguë, se dissociant des débordements dans la rue, les qualifiant “d’actes isolés” contraires à leur volonté de protestation pacifique.

★Décrassage Octobre 2018★

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*