Angleterre: “L’impact positif” du retour des tribunes debout

Stamford Bridge est devenu le premier stade de Premier League à autoriser un secteur debout depuis plusieurs décennies

En septembre dernier, le gouvernement britannique s’est engagé à assouplir sa politique sur les places debout, totalement supprimées des stades depuis les années 90. Selon un rapport de la Sports Ground Safety Authority, rien ne s’oppose à l’extension des secteurs debout à l’ensemble des stades.

Depuis janvier, cinq clubs de Premier League et de Championship – Cardiff City, Chelsea, Manchester City, Manchester United et Tottenham Hotspur – proposent dans leur stade des secteurs debout sécurisés. Des expériences qui permettent quelques mois plus tard à la Sports Ground Safety Authority (SGSA) de faire un premier bilan.

Le rapport, confié à l’institut indépendant de recherche social CFE Research et publié fin avril par la SGSA, souligne que la mise en place des secteurs debout dans les stades cités a eu “un impact positif sur la sécurité des spectateurs“, améliorant l’expérience des matchs pour des milliers de personnes. Ce bilan positif devrait accélérer les changements législatifs promis par le gouvernement et entraîner l’extension des secteurs debout à tous les stades des deux premières divisions d’Angleterre. La suppression des tribunes debout dans les stades de l’élite anglaise remonte au début des années 1990. Une recommandation-phare du rapport Taylor, commandé par Thatcher au lendemain de la tragédie d’Hillsborough en 1989. C’est le tournant qui a servi de prétexte à l’hyper-sécurisation des stades.

Des tribunes debout qui répondent largement aux exigences sécuritaires

Pour la Football Supporters’ Association (FSA), qui a mené pendant plus de trente ans la campagne “Safe Standing” pour les tribunes debout, “le processus a été positif et nous espérons que le programme sera étendu et que davantage de supporters pourront faire l’expérience des secteurs debout la saison prochaine.” Peter Daykin, responsable de la campagne de la FSA a ajouté que “le rapport confirme ce que les supporters soutiennent depuis longtemps: rester debout peut être géré en toute sécurité.”

Le rapport insiste en effet sur le rôle sécurisant des rails et des barrières lors des célébrations de but, mais aussi pour la circulation dans les travées. Le rapport indique également que ces tribunes debout ont contribué à réduire les conflits entre les stewards et les supporters, simplement car ceux-ci n’ont plus besoin d’être priés avec insistance de s’asseoir lorsqu’ils regardent un match.

Le ministre des sports Nigel Huddleston a quant à lui déclaré : “Je suis heureux de dire que les premiers résultats de l’enquête sur la sécurité des personnes debout dans cinq des premiers stades de football sont très encourageants. Les signes sont positifs : l’expérience du jour du match est améliorée et la sécurité des supporters est non seulement maintenue, mais améliorée.” Toutefois, il réserve son aval définitif sur un déploiement plus large des secteurs debout, préférant attendre la fin du processus expérimental en cours jusqu’à la fin de la saison. Le média The Athletic rappelle qu’un rapport final sera alors soumis au ministère de la Culture, des Médias et des Sports.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*