Les dessous d’un documentaire sur le football en Corée du Nord

Au début de l’année 2018, le petit monde des réseaux sociaux a été témoin d’un projet de reportage sur le football et la Corée du Nord, avec comme pilote désigné Romain Molina, un youtubeur connu pour ses vidéos traitant du foot et de ses à-côtés. Publié sur le site Rock The Football, une journaliste ayant été du voyage a livré un article courageux où on découvre l’envers du décor.

« Noko Red Star », une officine soralienne

Dès janvier 2018, une agence de voyage du nom de « Noko Red Star », annonce la présence de Romain Molina dans son futur voyage organisé en Corée du Nord, fin mars 2018. Les rares qui se sont penchés sur cette agence n’ont pas eu à gratter très longtemps pour la situer politiquement. Sur internet, tout la renvoie vers le site Egalité & Réconciliation (E&R) d’Alain Soral. « Noko Red Star » avait d’ailleurs déjà organisé en septembre 2017 l’excursion de Dieudonné et Soral en Corée du Nord, comiquement nommée « voyage pour la paix ». Quelques jours avant le départ, l’association représentée par Nils Bollo – aujourd’hui décédé – s’était fendue d’une réunion publique au théâtre de la Main d’Or, chez Dieudonné dont l’appartenance à la fachosphère antisémite est bien connue. Quand à Nils Bollo, une simple recherche internet ramène vers le site de Boulevard Voltaire, pour lequel il a commis nombre d’articles, média co-fondé par Robert Ménard, aujourd’hui maire d’extrême-droite de Béziers. Autant de fascisme en un seul paragraphe, ça pique les yeux.

Dans le cadre de ce voyage « touristique » sur la thématique du sport, « Noko Red Star » travaille pour le Korea International Sport Travel Company (KISTC), agence officielle du Ministère des Sports de Corée du Nord. En fait, le site d’E&R a assuré la promotion en continue de ce séjour. C’est même le seul site à l’avoir fait. Les autres canaux par lesquels on pouvait avoir connaissance de ce projet étaient les comptes twitter de certains participants, notamment Romain Molina. Dès le 26 janvier, on pouvait trouver sur E&R la publicité de ce voyage, dans un article intitulé « Fun, football et socialisme ». L’article en forme de dépliant annonce comme point d’orgue du voyage le dernier match qualificatif pour la Coupe d’Asie des Nations 2019, de l’équipe nationale nord-coréenne face à Hong Kong, à Pyongyang le 27 mars 2018. Et il annonce aussi la participation d’intervenants prestigieux : Romain Molina, Simon Festinesi (agent de joueur notamment impliqué dans le projet de Super Ligue en Inde) et l’ancien international Olivier Dacourt. E&R a remis une couche un mois plus tard en relayant le 25 février 2018 une vidéo Youtube de Romain Molina, évoquant ce futur séjour.

Romain Molina chez Vincent Lapierre

C’est dans le cadre de ce voyage présenté comme « sans idéologie », que l’équipe autour de Molina est censée travailler à la réalisation d’un documentaire sur lequel plane sans aucun doute l’ombre d’E&R. Pourtant, Romain Molina le vend à ses partenaires comme un documentaire réalisé en collaboration avec Canal +. D’où la présence avancée par « Noko Red Star », et annoncée sur E&R, d’Olivier Dacourt. La présence de l’ex-international tricolore dans cette délégation aurait été la plus belle “prise” pour la stratégie de la secte soralienne. Mais pour une raison obscure, ou peut-être simplement parce qu’il a eu le nez creu, Dacourt s’est retiré. Et Canal + n’était plus intéressé par le projet de documentaire.

Le voyage ne s’annonçait plus sous les meilleurs auspices. D’autant que Romain Molina, principale garantie « professionnelle » du projet ne passera en Corée qu’en coup de vent. Et la journaliste de Rock The Football se retrouve ainsi embarquée avec Nils Bollo et Franck Pertegas, présenté comme un « vidéaste indépendant lyonnais » sur le site d’E&R, auteur entre autre d’un documentaire pro-Assad sur la guerre en Syrie. Elle ignore alors qu’ils bossent pour Soral. Dans une réunion préalable, Molina avait bien parlé d’une interview avec E&R. Une interview qui a été réalisée le 2 avril 2018 par Vincent Lapierre, surnommé le “tintin reporter des fafs” par le site antifasciste La Horde, pour son émission sur la web-radio ERFM, en compagnie d’un sinistre type de la revue d’extrême-droite Faits & Documents. Mais il n’avait jamais évoqué l’implication d’E&R dans la réalisation et l’éventuelle commercialisation du fameux documentaire.

Ce n’est qu’une fois sur place que les langues se délient. Nils Bollo et son compère ne cachent pas de rouler pour E&R et assument leurs opinions d’extrême-droite tendance “anti-impérialisme” rouge-brun. Voilà comment se retrouver à l’autre bout du monde, entourée de fachos, avec le furieux sentiment d’avoir été envoyée au casse-pipe, avec en prime un Nils Bollo dégueulasse et libidineux, lourdement insistant. Merci qui ? Merci Romain Molina.

Retourne à l’anonymat !

Quant au fameux documentaire, qui sait s’il sortira un jour, et surtout dans quel état. Les rushes seraient entre les mains d’E&R, qui était bien impliqué dès le départ, notamment en ayant avançé de l’argent dans le projet. Ce qui poussa logiquement la journaliste à exiger que son nom n’y sois pas associé.

C’est vrai qu’il ne fallait pas plus de quelques clics sur internet pour voir ce qui se tramait derrière ce voyage. Les liens entre Romain Molina et E&R étaient publiques, il n’y avait qu’à se pencher pour les trouver. Persuadé qu’il dérange, Molina voit des forces obscures partout. Son dernier livre La Mano Negra était sous-titré par l’éditeur d’un bandeau aussi racoleur qu’inquiétant: « Ces forces obscures qui contrôlent le football mondial ». Tout ça fleure bon la théorie du complot bon marché. Après ça, certains diront qu’il n’est pas étonnant qu’il se retrouve à manger dans la gamelle de la pire vermine brune.

Peut-être est-ce une erreur de trajectoire ou bien peut-être une certaine mégalomanie l’a poussé à se croire inattaquable sur ces fréquentations ? Mais quand on fraye avec la racaille soralienne, il ne faut pas s’étonner du retour de bâton. Et, au minimum, il faut fermer sa gueule pour longtemps. C’est ce que nous lui souhaitons. Même si ces liens datent de plus d’un an et auraient du être plus largement connus et diffusés, ils étaient restés assez confidentiels. Nul doute que pour lui il y aura un avant et un après ce texte publié, comme on allume une mèche, sur Rock the Football. Maintenant, ça se sait.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*