Rayo Vallecano: les Bukaneros sont de retour en tribunes

23.11.2019. Retour des Bukaneros dans sa tribune de l'estadio Vallekas

Après huit matchs sans animer sa tribune, les Bukaneros 92, ultras emblématiques du Rayo Vallecano à Madrid, ont repris de la voix lors de la réception de Saragosse pour le compte de la 16e journée de Liga Adelante. Un retour, mais les raisons de la grève des animations, initiée au début de la saison, sont toujours d’actualité.

“Nunca nos fuimos” annonçait la bâche des ultras rayistas ce samedi. “Nous ne sommes jamais partis”. A plusieurs reprises, des joueurs voire même le coach Paco Jemez, avaient appelé les ultras à revenir. Allant parfois jusqu’à déclarer “comprendre” les raisons de la colère des supporters contre la direction du club et le président Raúl Martín Presa. Un mouvement de protestation déclenché par la hausse du prix des abonnements, couronnement des huit années de gestion du club par Presa. Entrepreneur venu du monde de la publicité et actionnaire majoritaire du club à 98%, il n’a cessé d’oeuvrer à liquider l’héritage populaire et l’identité sociale du club historique du quartier ouvrier de Vallekas. Les supporters, à bout, se sont serrés les coudes.

“On va de nouveau jouer à 12”

Après plusieurs mois de silence, les ultras ont pris cette décision forte de mettre en suspens leur grève des animations. Sans qu’il y ait vraiment eu d’avancées notables par rapport à ce qu’ils réclamaient. Mais, se rendant à l’évidence, la grève est arrivée à un stade où les principaux qui en souffrent et la subissent, outre les joueurs, ce sont les ultras eux-mêmes. Dans un communiqué, la plateforme ADRV, qui réunit différents groupes de supporters du Rayo, le répète: “la lutte continue, mais le silence n’est plus l’outil adapté”. Les supporters ne se rendent pas. Cette lutte contre la gestion de Presa, ils la mèneront à nouveau depuis les tribunes, plus déterminés que jamais.

Face à cette direction sourde, la nécessité de pousser à nouveau les joueurs et de faire corps avec l’équipe s’est faite sentir. Retrouver l’ambiance de ce stade qui a souvent eu la réputation d’être une terre hostile pour les équipes adverses, et de cette tribune “dont les vibrations font trembler les murs des vestiaires” était l’option la plus logique pour ceux qui clament haut et fort, et à raison, que le Rayo est à eux.

La réception de Saragosse, malgré la défaite des leurs, a inauguré cette nouvelle phase. Les calicots à l’effigie de Presa avec ses oreilles de Mickey tout comme les écharpes et drapeaux portant l’inscription “Presa va-t-en!”, ont été ressortis. En tribune, l’animation avec une banderole “Carton rouge à ta gestion!” montre que les Bukaneros ne lâchent pas le morceau. La saison de Presa ne va pas être aussi sereine qu’il le pense.

1 Trackback / Pingback

  1. Tribunes libres #11: Banderoles de la semaine du 18 au 25 novembre – Dialectik Football

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*