Troisième montée en trois saisons pour le PAC Omonia!

Incroyable? Pas pour les fans du PAC Omonia 1948 – contraint par les instances du football chypriote de se rebaptiser en cours de route “PAC Omonia 29 Mai” – sûrs de leur projet. A une journée de la fin, le club est sacré champion de 3e division. C’est une nouvelle étape de franchie pour ce club populaire qui sait tellement où il va qu’il peut se permettre d’y aller aussi vite.

D’abord ils t’ignorent, puis ils se moquent de toi, ensuite ils te combattent et à la fin tu les bats…” Voilà comment la Gate 9, mythique groupe de supporters à l’origine de la création du PAC Omonia, résume l’ascension fulgurante de leur club créé il y a trois ans à peine pour continuer l’histoire” de l’AC Omonia. Cette place forte du football chypriote venait d’échouer entre les mains d’un sinistre homme d’affaire, ce qui avait été le reniement de trop pour les fans de ce club historiquement lié à la gauche ouvrière et communiste du pays.

C’est donc la deuxième division qui attend ce club bâti de toutes pièces par la passion de ses supporters en 2018. La trajectoire du PAC Omonia n’impressionne pas encore au delà des frontières de l’Île d’Aphrodite, mais ça ne saurait tarder. Le club n’a pas soufflé sa troisième bougie que le voilà déjà dans l’antichambre de l’élite du football chypriote. Le chemin parcouru en si peu de temps est tout simplement énorme.

Le clin d’œil du Makarios

Ce championnat de 3e division, c’était l’équivalent de 30 finales à gagner, aimait-on rappeler du côté du PAC Omonia. A quelques jours du clap de fin, le bilan n’est pas loin d’être parfait: 21 victoires, 4 nuls, 4 défaites, en attendant la dernière journée.

Ce 22 mai 2021, l’historique Stade Makarios aura été le théâtre de ce nouveau sacre du PAC Omonia. Un symbole, ou un clin d’œil du destin, comme vous voulez. Dans ce stade, l’AC Omonia Nicosie a écrit de belles pages sportives de son histoire entre 1978 et 1999. Aujourd’hui, il est occupé par l’Ethnikos Assias FC, adversaire du jour du PAC Omonia. Un seul but de Ioannis Stouppi – son septième de la saison – inscrit à la 35e minute, a suffit. Une victoire par la plus petite des marges. Une marque de fabrique du club qui a remporté 15 de ses 21 victoires par un but d’écart.

Dans le même temps, le match nul concédé sur le terrain de l’APEP Pitsilias scellait le sort de l’Olympias Lympion, joli second relégué à 4 points. Mais au-delà de ce faux pas, l’Olympias Lympion a bien perdu son duel avec le PAC Omonia sur le terrain lors des deux confrontations directes, à chaque fois remportées par les verts et blancs. Ces 6 points pris ont été déterminants dans ce classement final.

Ce titre remporté à une journée de la fin est aussi une magnifique façon de célébrer les 3 ans du club une semaine en avance. Car, hasard du calendrier, le club fêtera ses 3 ans samedi prochain – le 29 mai – avec la réception de l’ENAD Polis Chrysochous FC pour la dernière journée de championnat. Clap de fin sur une saison dominée de bout en bout par le PAC Omonia, mais lors de laquelle les instances n’auront fait aucun cadeau à “l’Athletic Club du Peuple”. Sommé d’abord de changer de nom en gommant toute référence à 1948 – année de création de l’AC Omonia – le club s’est ensuite vu menacé de sanction s’il ne retirait pas de ses maillots l’effigie de Skevi, une membre historique de la Gate 9, décédée début septembre 2020. Les instances privaient ainsi le club de pouvoir rendre un hommage à la hauteur du rôle important jouée par cette membre historique dans la création du PAC Omonia.

Le rôle de Michalis Sergiou

L’un des enseignements de cette saison, marquée aussi par la gestion sanitaire des tribunes, c’est que le PAC Omonia est taillé pour l’adversité et pour franchir les obstacles qu’on met sur sa route. Pour ça, il peut compter il est vrai sur ses supporters. Mais le parcours du club est aussi difficilement dissociable de Michalis Sergiou, jeune coach de 40 ans, qui accompagne le projet depuis ses débuts. Il s’est mis au diapason du projet d’un club, propriété de ses supporters et où personne n’est au-dessus. “Les efforts des joueurs ont été récompensés, les émotions sont indescriptibles” a-t-il partagé aux médias après la victoire au Makarios, saluant au passage le travail du staff et bien sûr les formidables supporters, ce 13e homme présent tout au long de la saison. S’il s’est gardé par précaution de trop s’attarder sur son avenir, tout le monde espère qu’il sera encore à la tête de l’équipe en 2e division. Mais nul doute que la cote de l’ancien adjoint de Kostas Kaïafas est en train de grimper.

Vu d’ici, on peine à visualiser l’ampleur de l’exploit, mais à Nicosie, il est célébré comme il se doit. Une semaine de fête attend les supporters. Ce qui laisse présager de l’énorme ambiance qui attend les joueurs et l’ensemble du Peuple Vert à l’occasion du dernier match de la saison à Keryneia Epistrofi, pour fêter le titre et les 3 ans du club.

Le PAC Omonia s’affirme comme un digne représentant du football populaire en Europe, et envoie un message d’espoir à tous ces clubs qui portent des valeurs opposées à celles du football marchand. Maintenant, du côté des clubs de l’élite chypriote, c’est fini d’ignorer et fini de se moquer. Ils doivent maintenant se préparer à combattre, et à se faire battre. Longue vie au PAC Omonia!

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*