Bilan Fútbol Popular | part 3 | Cuenca-Mestallistes et les autres

Comme pour les équipes de Tercera Division, les équipes de futbol popular évoluant en division régionale font état un bilan mitigé. Quelques équipes ont affiché un très bon niveau, parmi lesquelles le CD Cuenca-Mestallistes qui obtient la montée pour sa première saison. Malheureusement, d’autres clubs prennent l’ascenseur dans l’autre sens.

CD Cuenca-Mestallistes: un petit miracle

Montée en 1a Regional Valenciana. C’est la grosse satisfaction du futbol popular de niveau régional. Pour sa toute première saison comme club autogéré par ses socios, l’équipe valencienne sort de sa poule de 2a Regional et accède au niveau supérieur. “Certains d’entre nous pensaient que c’était plus possible, d’autres pensaient que c’était plus difficile, mais à partir du moment où nous avons su que gagner nous donnerait une chance, l’équipe s’est lancée et n’a plus pensé à rien d’autre. À la fin, nous avons eu cette chance qui est toujours nécessaire dans le football.” Ainsi raisonne Manza, milieu de terrain des Vert et Noir, à propos de cette montée acquise lors de la dernière journée, grâce à une victoire sur le terrain de Serranos “B”, déjà sacré champion, conjuguée à la défaite d’Alfarar sur son terrain.

Il y a des airs de petit miracle dans cette montée, pourtant ô combien méritée. Le CD Cuenca-Mestallistes a passé la saison aux avant-postes. Pour s’assurer la montée plus tôt, il ne leur a manqué que les points qu’ils ont laissé échapper à plusieurs reprises dans les arrêts de jeu. Comme ceux qui auraient pu coûter très cher face au concurrent direct Alfarar, contre qui le Mestallistes a concédé un nul à la 95e minute lors de l’avant-dernière journée. Ce qui les avait mis dans la situation inconfortable d’une équipe qui n’avait plus son destin entre ses mains. Mais les joueurs d’Eusebio Sanchez ont su le faire basculer en leur faveur.

Maintenant, le club dont le président d’honneur n’est autre que Mario Kempes se projette déjà vers une saison prochaine excitante avec la découverte pleine d’ambition de la 1a Regional Valenciana, mais aussi du Fenix Trophy, compétition amicale européenne inédite.

CFP Orihuela, maintenu et serein

Maintien en 1a Regional Valenciana. Le club boucle sa cinquième saison de façon solide. Avec toujours l’ambition de consolider ses bases et l’investissement des membres dans le développement de leur club, tout en progressant sur le terrain. En ce sens, le projet initié en 2016 suit correctement son cours.

Mais cette saison, il aura quand même fallu que le collectif oriolano se mette en route. Avec trois défaites lors des trois premiers matchs de championnat, on pouvait légitimement s’inquiéter pour le Deportiva. Les petits points manquants pour basculer dans les play-off d’ascension à mi-saison sont assurément là. Preuve qu’il n’était vraiment pas loin, il terminera en tête du Grupo “Permanencia”, les play-off pour le maintien. Un lot de consolation qui devra servir au club d’Orihuela pour la saison prochaine. César Alvarez n’ayant pas été reconduit dans ses fonctions de coach principal, ce sera sous les ordres de Manolo Meseguer.

Malgré les vents contraires, le Rosal FC garde la tête haute

Maintien en 2a Regional Asturiana. Pour le club asturien aussi la dernière journée était décisive. Du haut de ses 92 ans, le Rosal FC a vécu une saison bien particulière. Mis à part le contexte sanitaire qui a considérablement perturbé la bonne tenue du football régional, le club a du faire face aux manœuvres de la municipalité d’Oviedo qui lui a pourri la vie: changement de terrain pour s’entraîner, changement d’horaires d’utilisation des infrastructures, plus de local pour entreposer le matériel…

Sans parler du jacobinisme des nouvelles règles en matière de subventions municipales qui ne seront plus attribuées aux équipes utilisant le nom asturien de la ville “Uviéu”. Une poussée de jacobinisme Une situation que dénonce le Rosal FC, sommé par le Conseil des Sports de la ville de retirer la mention “Uviéu” de leurs équipements, en écho aux protestation de la Xunta pola Defensa de la Llingua Asturiana (XDLA).

Pour cette saison particulière et raccourcie en raison du contexte, le Rosal FC est parvenu à accéder aux play-off d’ascension. Deuxième de sa poule de 5 équipes, dans  cette 2a Regional Asturiana derrière l’Atlético de Lugones “B”, le club d’Oviedo n’a réussi à franchir la marche suivante et a été sèchement sorti des play-off par le CD Raices (3-0).


Il en manque encore un peu à l’Independiente de Vallecas

Maintien en 3a Regional de la Com. de Madrid. Pour la deuxième saison de son histoire, et après une première saison terminée à la 5e place, La Burdeos nourrissait naturellement quelques ambitions. La saison a, comme partout dans la péninsule, été impactée par le Covid: les joueurs ont dû jouer leurs matchs avec le masque! Règle imposée par le gouvernement de la Communauté Madrilène, touchée par la crise sanitaire et les mesures drastiques dont ont pâti les quartiers populaires dont Vallecas.

Javi González réalise un geste acrobatique lors de la victoire 4-0 face à l’Atlético de Vallecas “B”.

La montée en 2a était dans un coin de la tête des membres du club. Malheureusement, il y a eu plus fort. L’Independiente termine cette saison, disputée sur une seule phase aller de 17 matchs, à une jolie 4e place. Une de mieux que la saison précédente. Mais trop loin du podium et surtout des premières places synonymes de promotion qui sont revenues au CD Mar Abierto et à l’équipe “C” du Rayo Vallecano. L’Independiente, qui a aussi développé son équipe féminine cette saison, n’était pas encore pressé. Mais la saison prochaine doit pouvoir être celle du passage à l’échelon supérieur.

FC Tarraco: malgré la frustration, les raisons d’y croire

Maintien en 4a Catalana. Pour Tarraco et pour le travail effectué par les membres du premier club “populaire” de Catalogne, on aurait aimé le voir sortir de sa division. Mais la saison, complètement flinguée par les restrictions sanitaires. La saison a quasiment été intégralement reportée à partir de la 2ème journée. Les Tarragonais ont aussi joué de malchance. Alors qu’ils menaient 2 buts à 1 sur le terrain de Cunit lors de la 1ère journée, la rencontre a été interrompue pour cause d’intempéries.

Le FC Tarraco est revenu sur le terrain le 6 juin. Son premier match de la saison face à Segur: résultat 1-1. Puis le 4 juillet face à Constanti “B”: victoire 1-0. Pour finir avec le dernier match de sa saison face à Perafort avec une défaite 3-0, entachée d’erreurs d’arbitrage. Rageant car la 3e place était, malgré la saison chaotique, en ligne de mire. Voilà en quelques lignes le résumé d’une saison des plus frustrantes où les joueurs ont maintenu un sérieux de chaque instant malgré des conditions qui auraient fait baisser les bras à plus d’un.

Atlético Club de Socios: le doyen des clubs populaires s’en relèvera

Descente en 2a Regional de la Com. de Madrid. Une saison commencée mi-novembre 2020 par une défaite face au Roma CF et terminée le 20 juin dernier par une goleada inutile (6-2) face à Orcasitas. La fin de saison du club sera canon, avec trois victoires pour conclure. Mais ces trois victoires représentent 50% de l’ensemble de ses victoires cette saison.

Avec six victoires, six nuls et sept défaites, c’est un bilan moyen qui place l’Atlético Club de Socios à la 15e place de ce groupe 3 de 1a Regional. Le protest club madrilène subit ici la règle spécifique adoptée en juillet 2020 par la Fédération Madrilène de Football (RFFM) prévoyant la relégation des clubs classés entre la 14e et la 20e place. Une mesure transitoire voulue pour rectifier l’état des compétitions régionales madrilènes après une saison 2019/20 sans aucune descente. L’ACS avait d’ailleurs finit à une pale 17e place.

Il ne fallait pas se louper et la mise en route du club résident d’El Bercial a été trop tardive avec une première victoire acquise lors de la 6e journée, au mois de février. Le plus vieux des clubs populaires retourne malheureusement à l’étage inférieur, mais affiche d’ors et déjà sur sa campagne de socios pour la saison 2021/22 sa détermination à retrouver son rang le plus rapidement possible.

UD Aspense: retour à l’étage inférieur

Descente en 2a Regional Valenciana. Le club populaire d’Aspe a fait le yo-yo. A peine promu, il retrouve la 2a Regional. Le club n’était probablement pas assez armé. Mais il lui a aussi manqué un peu de chance lors de certains matchs. Malgré tout, le résultat à l’issue de la première phase est sans appel: 5 petits points, fruits de cinq matchs nuls sur treize matchs.

Malgré tout, la phase de play-off de maintien au sein du “Grupo Permanencia”, en compagnie des amis du CFP Orihuela Deportiva, permettait de garder espoir. Six matchs, 18 points à prendre, parvenir à se sauver aurait été un véritable exploit. Malgré deux victoires, les deux seules de la saisons, l’UD Aspense n’est pas parvenue à s’en sortir. C’est une saison qui servira de repère pour l’avenir. Un avenir qui semble se dessiner autour d’une fusion avec le troisième club d’Aspe, le CF La Coca.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*