Les ambitions réaffirmées du Napoli United

Des recrues sont encore attendues, mais l'effectif est déjà concentré sur les objectifs: jouer des coudes avec les autres candidats la montée. (©Napoli United/Facebook)

La déception de la fin de saison dernière avec un échec en play-offs n’a pas atteint la détermination du Napoli United à atteindre la Serie D, son objectif dans les trois ans à venir. La lutte va être une nouvelle fois âpre, mais l’équipe coachée par Diego Maradona Jr aborde cet exercice 2022/23 avec confiance.

Durant la trêve estivale, l’activité sociale du Napoli United ne prend pas de vacances. Au mois de juin le club a coordonné dans la région napolitaine le Projet “Rebokin”, une initiative internationale œuvrant à à l’accueil et à l’intégration des jeunes réfugiés par le sport. Ce type d’engagement fait partie intégrante de l’ADN de ce club, constitué sous le statut de “coopérative sportive amateur”, et qui défend les valeurs du calcio popolare.

La grande nouvelle de l’intersaison du Napoli United, c’est l’officialisation de son installation au Stade San Gennaro, l’emblématique enceinte située dans le quartier de Rione Sanità, au nord de Naples. Il le partagera avec le Sanità United qui évolue en Seconda Categoria. Ce “déménagement” est une véritable fierté pour le Napoli United et va permettre au club, qui défend une identité napolitaine et multiculturelle, de s’ancrer réellement dans sa ville. Sur le terrain, ça ne peut être qu’un plus pour les Leoni qui comptent aussi sur leurs supporters pour faire du Stade San Gennaro, “une forteresse”.

Les Lions auront encore une rude concurrence

L’Eccellenza, au 5e échelon du football italien, est une catégorie exigeante. La marche pour atteindre la Serie D est haute, et le club du président Antonio Gargiulo va encore pouvoir le vérifier cette saison. En Campanie, la division comptera 36 équipes – dont 18 équipes issues de la province de Naples, 9 de Salerne, 6 d’Avellino et 3 de Caserte – réparties en deux groupes. Le coach Maradona, qui a été confirmé à son poste avec son staff, sait ce qui attend son équipe. “Ce sera un championnat long et difficile, mais nous voulons être parmi les acteurs principaux.” Les Leoni auront fort à faire face à des équipes calibrées pour la montée. Savoia 1908, Ischia Calcio, le FC Pompei, l’Acerrana, Montecalcio (ex-Mondragone) ou encore l’Ercolanese devraient être ses principaux adversaires.

Le Stade San Gennaro où évoluera le Napoli United cette saison.

Le 1er août, c’est avec cet état d’esprit conquérant que tout l’effectif s’est retrouvé à Marano pour la démarrage officiel de la préparation. Cette saison encore les places seront chères et les dirigeants du Napoli United n’ont pas manqué de partager leur agacement devant les rachats de licence qui fragilisent l’équilibre sportif. “L’une des constantes de la catégorie est l’apparition de grands entrepreneurs qui mettent sur pied des écuries qui deviennent, en un claquement de doigts, difficiles à battre“, a alerté le club sur les réseaux sociaux.

L’Eccellenza est un championnat suivi et passionnant, mais il est aussi fragile qu’une maison de papier qui peut s’effondrer à tout moment. Des mesures doivent être prises avant qu’il ne soit trop tard.” En cause, des équipes comme Solofra qui a récupéré la licence de la Polisportiva Grotta et jouera donc en Eccellenza alors qu’elle a échoué à y accéder sportivement la saison passée. Le Napoli United semble surtout pointer du doigt le FC Pompéi, remis sur pied par l’investissement financier d’un patron local et directement intégré à la 5e division après avoir récupéré la licence du FC San Giorgio, relégué de Serie D.

Digérer l’amertume de la saison passée

Ce football fait de tractations et de marchandages en coulisses, le Napoli United est prêt à lui opposer son éthique sur le terrain, là où il a gagné toutes ses accessions. Créé en 2009 sous l’appellation Afro Napoli United, le club évoluait encore en Terza Categoria, la plus basse division, lors de la saison 2013/14. Le club, qui agit en faveur de l’accueil des réfugiés et lutte contre le racisme dans le sport, dénote forcément dans le paysage. Un engagement et des valeurs qui ne l’empêchent pas d’afficher des ambitions sportives. La montée en Serie D restant son principal objectif à court terme.

Outre Aaron Akrapovic, le Napoli United a quasiment conservé son équipe-type avec Ivan Oliva, Sergio Barone Lumaga, Blas Cittadini – au club depuis 2018 – ou encore Diego Ciranna, des joueurs rompus à la division.

L’élimination par Savoia en 1/2 finale de play-offs la saison passée lui est un peu restée en travers de la gorge. La faute à un pénalty discutable concédé en fin de match et surtout à une formule pas très équitable qui permet à l’équipe qui évolue à domicile de se qualifier même avec un match nul. Un point de règlement que le comité régional de la Lega Nazionale Dilettanti – qui gère les divisions amateurs – serait bien inspirée de revoir. Et pourtant, cette amertume légitime ne doit pas effacer la saison exceptionnelle qui a été réalisée, la meilleure de l’histoire du Napoli United qui a conservé la majeure partie de son effectif, dont le gardien Daniele Giordano et le capitaine Aaron Akrapovic, guerrier humainement adoré et maillon essentiel de l’ossature des Leoni. Ce sera un véritable atout pour être opérationnel dès la 1ère journée.

Côté départs, trois joueurs argentins ont quitté le club. Emiliano Santoro est parti au Calcio Budoni en Sardaigne, Lautaro Schinnea a répondu aux sirènes de la Serie D en signant pour le club toscan de Terranuova Traiana, et Luciano Tomasin a rejoint le projet du FC Pompéi. “Nous leur souhaitons le meilleur au nom des années passées ensemble. Après, comme toujours, le terrain donnera le verdict sur la justesse de leurs choix, en ce qui nous concerne nous aurions aimé les garder avec nous“, a précisé le club sur Facebook.

Un équilibre entre jeunes espoirs et joueurs expérimentés

Des départs largement compensés, notamment sur le plan offensif avec le recrutement de l’avant-centre Manuel Guillari et des deux attaquants Ciro Guadagni (formé au Napoli avec qui il a disputé la Youth League en 2018/19) et Luciano Arciello qui ont contribué à l’excellente saison de l’Audax Cervinara Calcio. Le jeune défenseur Pasquale Somma et les milieux Antonio Cardone et Giuseppe La Montagna  s’ajoutent à ce recrutement qui probablement pas fini. Des jeunes espoirs et des joueurs plus expérimentés, voilà l’équilibre recherché par le Napoli United et son directeur sportif Pietro Varriale. “Le club a fait un mercato qui respecte les priorités de l’entraîneur et les choix ont toujours été partagés par tous. Les profils choisis sont un bon mélange.”

Le directeur sportif compte bien voir les Leoni se mêler à la bataille pour la montée. “L’objectif reste de surprendre. Il existe de nombreux clubs qui sont bien armées pour réaliser un grand championnat. Nous essaierons de dicter notre jeu sur chaque terrain, mais l’objectif est toujours de faire partie des meilleures équipes et de suivre jusqu’à la fin les équipes qui sont plus fortes au départ.” Le Napoli United n’a plus qu’à être prêt pour son premier match officiel, le 31 août pour la Coppa Italia de la division Eccellenza (face l’Acerrana 1926 ou à Villa Literno), quelques jours avant le début du championnat les 3 et 4 septembre prochain.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*