Coupe du Monde 2022, l’UFOLEP appelle au boycott

Membre de la Ligue de l’Enseignement, L’UFOLEP (pour Union Française des Œuvres Laïques d’Éducation Physique) a annoncé sa position via un communiqué. Forte de 310 000 adhérents, la fédération omnisports fait partie des rares à prononcer clairement le mot “boycott”.

Boycottez comme vous êtes!” C’est en ces termes que l’UFOLEP introduit son communiqué de presse. Ce qui aurait pu être une prise de position parmi des dizaines d’autres est finalement un exemple isolé. Le boycott, tant comme notion que comme stratégie, ne suscite pas de réelle adhésion même si les critiques à l’égard de ce Mondial au Qatar ne manquent pas. Boycott ou pas, les raisons invoquées pour justifier l’hostilité contre cet événement sont les mêmes.

En pleine débâcle énergétique et environnementale, comment peut-on en conscience ignorer : l’aberration écologique avec les 8 stades climatisés, l’impact lié notamment aux déplacements, le scandale lié au non-respect du droit des travailleur.euses voire de l’esclavagisme, la catastrophe humaine avec au moins 6751 mort.es entre 2010 et 2020, les discriminations et violences institutionnelles en raison d’orientations sexuelles, le tableau Qatari est dramatiquement chargé.”

Pour l’UFOLEP, ce Mondial a aussi des airs de “coupe de trop” et “s’inscrit dans une trop longue tradition d’événements sportifs internationaux passés, antinomiques des libertés, des droits, de l’impact environnemental… comme avec les Jeux Olympiques organisés par la Chine, la Russie… et à venir, avec l’attribution à l’Arabie saoudite des Jeux asiatiques d’hiver en 2026.”

Via des actions symboliques – comme ne pas regarder les matchs ou ne pas acheter de produits dérivés – A son niveau, la cinquième fédération sportive de France appelle à son niveau à prendre la mesure de la gravité d’un tel événement et des conditions de son organisation. “La fascination médiatico-sportive ne peut effacer les réalités de l’opération; elle appelle une prise de conscience et des engagements à la hauteur de la forfaiture écologique, humaine et financière qui dénature l’esprit même du sport.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*